Le télescope « TBC61 » – Jura Observatory
Le télescope « TBC61 »

Le télescope « TBC61 »

Le Télescope Bernard Comte « TBC61 »

Le Télescope Bernard Comte est un imposant instrument dont le miroir primaire mesure 61 cm !

Description générale

Le télescope TBC61 est de type Cassegrain/Nasmith avec interchangeabilité Newton, et cela en remplaçant seulement le miroir secondaire. Le miroir primaire possède un diamêtre de 610 mm et pèse environ 150 kg avec son barillet. Le poids total de l’instrument avoisine les 1,2 tonne.

La monture est une fourche de type équatoriale et est fixée à l’intérieur de la coupole sur une dalle flottante d’environ 15 tonnes. Le tube, de type « Serrurier », mesure quand à lui environ 2,5 m de long pour une largueur maximale de 1,3 m, fourche comprise.

Le télescope est de construction européenne et est l’oeuvre de la société Valmeca basée à Puimichel en Haute-Provence (France). Quand à l’optique, les maisons impliquées sont le Laboratoire d’optique du Collège de France à Grasse (France), Astroptic à Mandelieu (France) et enfin Zen à Venise (Italie).

Le Télescope Bernard Comte a été baptisé du nom de l’une des personnes qui a mis le plus de coeur, de temps et de passion dans cette ouvrage qu’est l’Observatoire astronomique jurassien. La construction de l’Observatoire n’aurait jamais été possible sans sa bonne humeur, son savoir et surtout son doigté. Bernard, ton souvenir resteras à jamais dans notre mémoire.

Les caractéristiques de l’instrument

Optique

Diamètre du miroir primaire / épaisseur au bord 610 mm / 50,8 mm
Poids du miroir primaire 28 kg
Ouverture en Newton / focale 3.4 / 2067 mm
Ouverture en Nasmith / focale 15.3 / 9210 mm

Mécanique

Diamètre de la roue tangente / nombre de dents 500 mm / 480 dents
Filet vis tangente / pas Module 1 / 3.142 mm
Matière roue / vis tangente acier-bronze / inox
Flexion tube pour delta=0 et un angle horaire de 3h max 20 sec
Durée pour 1 tour de vis tangente, vitesse sidérale 3 min
Durée pour 1 tour de roue, vitesse sidérale 24 h

Electronique

Electronique de commande MCMT II
Moteurs / type Sanyo Denki / Pas-à-pas
Référence moteur 103H7823-0740
Nombres de pas / angle par pas 200 pas / 1.8
Nombre de micro-pas par pas moteur 128
Nombre total de micro-pas par tour de vis / tour de roue 25’600 / 12’288’000

Pointage

Précision théorique de 1 micro-pas 0.105 sec
Précision mesurée (sans PEC) +- 5 arcsec

Les occulaires

Televue Ethos 6mm (100)
Televue Ethos 13mm (100)
Televue Ethos 21mm (100)

L’optique

Le miroir primaire et son barillet de plus de 120kg.

Le miroir secondaire plan offre la configuration optique en Newton (image de gauche). La version hyperbolique permet quand à elle la configuration optique en Nasmith (image du centre) en ajoutant également un miroir tertiaire plan avec son support (image à droite).

La mécanique

Le barillet du télescope suspend le miroir sur 6 points fixes (3 en dessous et 3 sur la tranche). Il est en outre équipé d’un système de 9 leviers astatiques répartis de manière à compenser la déformation du miroir primaire suivant sa position, et cela est due à son propre poids et à sa faible épaisseur.

Un bon suivi est tout d’abord dicté par une bonne monture. La précision dépend tout particulièrement des roues tangentes. Le TBC61 est doté d’une roue de 50 cm de diamètre sur chaque axe.
On remarque sur la photo ci-contre qu’elle est composée de deux partie de matière différente. La partie central est en acier pour une grande résistance à la déformation. Quand à la partie extérieur, le choix s’est porté sur le bronze du fait de son usure réduite et sa bonne résistance aux frottements.

Electronique et motorisation

Le coeur de la commande du télescope est un MCMTII qui contrôle deux moteur pas-à-pas de 3 A/phase avec un couple de 2.1 Nm (Sanyo Denki 103H7823-0740). Son alimentation est assurée par un module 48VDC/500W (Mean Well PSP-500-48) qui est installé dans le local ordi afin d’assurer des conditions climatiques meilleurs que sous la coupole. Cette alimentation possède des connections « remote sense » qui permettent de s’affranchir de l’effet des longs câbles.

Deux connections USB directes avec l’ordi sont accessible dans la coupole. La première en USB2.0, assurée par un Gefen Extender LR, est réservée pour la CCD. La deuxième en USB1.1, assurée par un moduleGefen Extend-it USB400 – dont un port est connecté à un convertisseur 4 ports série RS232 (ExSys EX-1334-IS-HM) – permet le branchement du focuseur, de l’onduleur et d’avoir un port USB supplémentaire au foyer Newton ainsi que sur la Takahashi.

Le tout est protégé par une alimentation de secours/onduleur de 500VA de type APC CS500. De plus, afin de permettre de commander à distance toute l’installation, chaque composant est branché sur un port d’un Gude EPC NET 8210 qui possède également un capteur de température/humidité.

Petit historique (juillet 1997) en image de la fabrication du télescope et de son installation au coeur de la coupole en août 1998