Depuis juin 2018, l’Observatoire participe activement au projet scientifique international FRIPON (Fireball Recovery and Inter Planetary Observation Network) avec l’installation de la station de surveillance des météorites CHJU01 à Vicques. Une deuxième station suisse (CHVA01) ce trouve à Saint-Luc, à l’OFBX.

Fripon Obs

Le projet est né en 2013 en France d’un team de 6 scientifiques venant de l’Observatoire de Paris (IMCCE), du Muséum nationale d’histoire naturelle (IMPMC), du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), de l’Université Paris-Saclay (GEOPS), et de l’Université Aix-Marseille (LAM / CEREGE / OSU Pythéas). L’instigateur du projet est le français François Colas. Le projet est financé par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR).

Le but est l’étude de la matière interplanétaire en détectant et caractérisant les météores (orbite, trajectoire, taille, …) et en retrouvant d’éventuelles chutes « fraiches » de météorites pour les analyser en laboratoires.

Images typiques de la caméra

La camera est une CCD de Sony avec un capteur ICX445 de 1296×964 pixels. L’objectif est un « fish-eye » de 1.25mm ouvert à F/2.

Image sans détection

Fripon

Image avec une détection

Fripon

Sites du projet

Fripon
Vigie ciel
Vigie ciel

PARTICIPEZ vous aussi en témoignant après l’observation d’un bolide !

Publication

Colas, F. et al (dont Damien Lachat et Michel Ory de la SJA), 2020, FRIPON: a worldwide network to track incoming meteoroids. Astronomy & Astrophysics, Volume 644

Bilan actuel de notre station (au 31.10.2022)

2022Nombre de détections multiples confirmées45
Total des détections510
2021Nombre de détections multiples confirmées26
Total des détections 589
2020Nombre de détections multiples confirmées45
Total des détections1993
2019Nombre de détections multiples confirmées32
Total des détections697
2018Nombre de détections multiples confirmées25
Total des détections297
* les détections multiples confirmées sont des détections d’événements sur au moins 2 stations dans un intervalle de temps de 3s et confirmées par un œil humain

Les détections de notre station en image